Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Editrice et libraire

Antoinette Fouque (http://www.elle.fr) voit combien les femmes occupent une place mineure dans le secteur du livre à force de fréquenter les cercles littéraires. Au début de la décennie 70, cette femme de lettres crée Les Editions des femmes, et en même temps les Librairies des femmes dans les principales villes françaises. Grâce à sa maison d'édition, elle promeut l'élan créateur des femmes. Avec plus de 600 ouvrages voués à la création féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque aide de nombreux auteurs à se faire connaître.

Actuellement, les droits des femmes se trouvent encore en danger et l'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) combat pour endiguer la montée de tous les extrémismes. Antoinette Fouque fonde l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie à l'occasion des deux cents ans de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie soutient la notion d'égalité.

Une figure du droit des femmes

Lorsqu'elle revient des USA, en 1989, Antoinette Fouque lance une nouvelle structure nommée l'Alliance des femmes pour la démocratie. Elle lance le MLF avec l'appui d'autres militantes. Antoinette Fouque se met en retrait du MLF lorsqu'elle s'envole pour les Etats-Unis au début des années 80. Le MLF, à cette époque sujet de luttes intestines, a de moins en moins de militantes. Dans l'optique d'empêcher une récupération politique, le sigle MLF a été déposé.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque fait d'abord ses études en région PACA puis rejoint la capitale. Elle se marie quand elle est étudiante. En 1964, elle donne naissance à sa fille. Elle perçoit alors les difficultés que rencontre une femme quand elle assume ses fonctions de mère et d’épouse tout en exerçant un métier en même temps. Le père d’Antoinette Fouque était un militant communiste.

Antoinette Fouque a lancé le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie. La militante intervient aux Nations Unies et dans le monde entier pour promouvoir la cause des femmes. Elle s’engage en particulier pour Aung San Suu Kyi face à la dictature au Myanmar. Toutes les causes ont reçu le soutien d'Antoinette Fouque.

Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme féminin à outrance, il défend son attachement à la place de mère. La théoricienne ne se reconnait pas dans la théorie du 2e sexe décrit par Simone de Beauvoir. Logiquement, Antoinette Fouque a participé à quelques ouvrages collectifs tels que "Portraits choisis", "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Génération MLF 1968-2008".

Autres articles