Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette Fouque (Antoinettefouque-archives) se fait critique littéraire pour deux maisons d’édition en plus de l'enseignement. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, la jeune femme prépare un DEA. A cette époque, elle côtoie la romancière féministe Monique Wittig. Dans les années 60, Antoinette Fouque lie connaissance avec Jacques Lacan. C’est elle qui a fondé le groupe appelé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF.

Théoricienne et auteure

Elle a dirigé l'écriture du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui raconte 40 siècles de création des femmes à travers le monde. Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir. Au fil de plusieurs essais écrits entre la fin des années 80 et la décennie 2010, Antoinette Fouque développece qui est pour elle la féminologie.

Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque enregistre le Mouvement de libération des femmes sous la forme d’une association, nous sommes à ce moment à la fin des années 70. Cette théoricienne du féminisme est au nombre des militantes qui ont lancé le Mouvement de Libération des Femmes. A l'aube des années 90, lorsqu'elle rentre à Paris, Antoinette Fouque lance l'Alliance des femmes pour la démocratie.

Elle lance sa propre maison d'édition, Les Editions des femmes au début de la décennie 70. Les Librairies des femmes voient le jour dans la foulée. Les Editions des femmes donnent les moyens à Antoinette Fouque de mettre en avant l'élan littéraire des femmes. En fréquentant les milieux littéraires,, la militante constate à quel point les femmes n'occupent qu'une place mineure dans le monde du livre. Lieux de débats, les boutiques de livres créées par Antoinette Fouque ouvrent leurs portes jusque tard le soir.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

C'est dans la cité phocéenne qu'Antoinette Fouque a vu le jour Elle a été à bonne école dès lors que son père est un syndicaliste actif. De ses années passées dans un quartier populaire, elle conservera toujours un enracinement politique marqué à gauche. Antoinette Fouque fait dans un premier temps ses études à Aix-en-Provence puis gagne Paris. La Marseillaise se marie quand elle est à l'université.

Autres articles